Les titulaires
de l'orgue Aristide Cavaillé-Coll de Bagnères-de-Luchon

Des périodes d'activité se chevauchent car les organistes
se partagaient les animations des offices religieux.
vers 1945-1960
Jacques BIGOURDAN
 
1959-1992

Mme Paule  DEMIGUEL

 
1959-1980
Jean FERRE
1992-2007
Pierre PLAT
Depuis juin 2007
Guy JAMES

Retour au sommaire              Retour à l'accueil

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jean FERRE

 

 


Jean Ferré était comptable à la célèbre chocolaterie luchonnaise Dardenne.

Il a tenu les orgues entre 1959 et 1980, en alternance
avec Madame Paule Demiguel, professeur de piano.

Jean Ferré a pris part à la restauration partielle de 1961-1962.

 

Haut de Page                   Retour au sommaire              Retour à l'accueil

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pierre PLAT

 


Né en 1936, descendant d’une famille luchonnaise et d’un père 1er violon à l’orchestre Colonne que les aléas de la guerre
ont conduit à Luchon, Pierre PLAT se passionne dès son plus jeune âge pour la musique.

Il apprend le piano et pour financer ses études assure tout l’été les soirées musicales à Luchon et dans la région
en étant membre d’un petit orchestre de jazz composé de jeunes musiciens.
Tout en continuant ses études de droit qui le verront terminer sa carrière comme directeur régional d’une compagnie d’assurances,
il prend des cours d’orgue avec Xavier Darrasse dont il restera un fervent admirateur.

Il tiendra les orgues de l'église de Bagnères-de-Luchon pendant de nombreuses années.
D'abord au moment des vacances scolaires pendant lesquelles il animera toutes les fêtes carillonnées,
ensuite comme titulaire à partir de sa cessation d’activité en 1992.

Il assurera tous les offices religieux, accompagnera la chorale liturgique créée et dirigée par Sœur Simone
dans les années 1980 et reprise par sa future épouse au départ de Soeur Simone en 1990.
Il prend un immense plaisir à accompagner d’autres musiciens de passage. Ainsi il jouera, toujours pendant les offices
et au gré des rencontres, avec des trompettistes, violonistes, flûtistes et même un mandoliniste.

Pierre PLAT sera à l’origine de la chorale lyrique « In Amore Cantus » qui ne survivra que peu de temps
à son décès survenu en décembre 2007, à l'âge de 71 ans.

 

Haut de Page                   Retour au sommaire              Retour à l'accueil

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Guy JAMES

 


C'est à l'âge de douze ans que Guy James commence à étudier le clavier et le solfège
et accompagne sur l'harmonium les offices de l'institution où il se trouve pensionnaire.

Ses études terminées, tout en étant employé dans une société aéronautique à Paris,
il reprend l'étude de l'orgue auprès de Madame Chirat-Comte,
1er Prix d'orgue du Conservatoire de Paris
et organiste titulaire de la cathédrale de Versailles.

A la suite de sa mutation dans la même société à Toulouse, il poursuit l'étude de l'orgue
auprès de Madame Darasse, (la mère et professeur du célèbre Xavier Darasse),
titulaire du Cavaillé-Coll de la cathédrale Saint-Etienne.

Pour parfaire sa formation, Guy James s'inscrit à la classe d'orgue de
l' Institut de Musique Sacrée de Toulouse.

Successivement organiste des cathédrales de Lombez (Gers),
de Mirepoix (Ariège) et de Rieux-Volvestre (Haute-Garonne)
il succède à Pierre Plat à la tribune de Luchon début 2008.

Guy James a créé en 2010 l' Association des Amis de l'Orgue de Luchon
pour mieux faire connaitre son magnifique Cavaillé-Coll et assurer son rayonnement.
En 2011 il a entrepris les démarches auprès de la Mairie afin de faire classer l'instrument
au titre des Monuments Historiques. Le classement fut obtenu fin 2012.

En été, tous les dimanches à 17 heures, Guy James propose "Découverte concertante",
une présentation des multiples sonorités de l'orgue
à travers l'interprétation de différentes pièces du répertoire classique et romantique.
Après le récital, le public est invité à monter à la tribune
où des explications détaillées sur la facture et le fonctionnement de l'instrument
lui sont données par l'organiste.


Un public passionné et toujours attentif à la tribune
lors d'une  "Découverte Concertante".

 

 

Haut de Page                   Retour au sommaire              Retour à l'accueil